Biographie

We Are Wolves… À la source de la déferlante art/dance/punk/électro du début des années 2000, ils sont les seuls à mordre encore, toujours en chasse. À la défense de cinq albums et d’un EP bilingue, la formation aura parcouru les routes de l’Amérique et de l’Europe, soit à l’affiche de festivals renommés (Eurockéennes de Belfort, South by Southwest, CMJ, LA Weekly Detour Festival, The Great Escape, Osheaga Festival Musique et Arts, FIMPRO… ) ou en partageant la scène avec des groupes tels And You Will Know Us By The Trail Of Dead, The (International) Noise Conspiracy, The Gossip, Gorillaz, Muse, Indochine et Bloc Party.

Le trio, alors formé du bassiste et chanteur Alexander Ortiz, du claviériste Vincent Levesque – tous deux aussi artistes visuels – et du percussionniste Antonin Marquis, séduit dès 2005 la horde punk de Fat Possum Records. Cette même année, l’album Non stop je te plie en deux voit le jour sur ce mythique label américain, établissant du même coup la formation comme figure de proue du mouvement dance-punk qui secoue l’Amérique du Nord et l’Europe. Deux ans plus tard, We Are Wolves récidive avec Total magique sur l’étiquette montréalaise Dare To Care, puis en 2009 avec Invisible Violence. Le départ de Marquis en 2012 ne ralentit pas la soif créative du groupe qui présente l’année suivante La Mort Pop Club, un opus plus torturé et angoissant que les précédents, teinté de post-punk sombre entrechoqué de minimalisme brutal. En 2016, We Are Wolves s’associe cette fois à Simone Records pour lancer son cinquième album Wrong. À travers les débuts ravageurs à la Suicide qui mèneront à cet effort plus pop, torride et bruyant, la formation remet les compteurs à zéro, traquant de nouvelles proies sonores. Ayant fait son chemin et n’ayant plus rien à prouver, We Are Wolves décide de plonger tête première dans ses influences proto-punk pour nous offrir La Main de Dieu, un EP composé de cinq chansons en français et en espagnol. Le duo puise dans les vieux riffs qui trainaient et dans sa propre spontanéité, révélant une belle maturité. Ce EP est le salut de ces loups qui n’en sont pas à leur dernière chasse.

Scénographie

Plus de 1.000 spectacles (Canada, Allemagne, Belgique, Chili, Colombie, Équateur, États-Unis, France, Mexique, Pays-Bas, Suisse… ) incluant nombre de grands festivals internationaux

Prix et distinctions

  • Nomination «Album ou EP Post-Rock / Post-Punk de l’année» pour l’album Wrong, Gala GAMIQ (2017)
  • Nomination «Vidéoclip de l’année» pour le vidéoclip Wicked Games, Gala GAMIQ (2017)
  • Nomination «Spectacle de l’année», Gala GAMIQ (2013)
  • Nomination «Album Rock de l’année» pour l’album La Mort Pop Club, Gala GAMIQ (2013)
  • Lauréat «Album Électro-rock de l’année» pour l’album Invisible Violence, Gala GAMIQ (2010)
  • Nomination «Spectacle de l’année», Gala GAMIQ (2010)
  • Nomination «Vidéoclip de l’année» pour le vidéoclip Holding Hands, Gala GAMIQ (2010)
  • Lauréat «Meilleur thème musical : toutes catégories» pour le thème musical de Bazzo.tv diffusée à Télé-Québec, Prix Gémeaux (2008)
  • Nomination «Artiste de l’année», Gala GAMIQ (2008)
  • Nomination «Carrière internationale de l’année», Gala GAMIQ (2008)
  • Nomination «Spectacle de l’année», Gala GAMIQ (2008)
  • Nomination «Album Indie Rock de l’année» pour l’album Total magique, Gala GAMIQ (2008)