Biographie

San James, c’est à la fois le bunker et l’explosion, un abri où se protéger de la violence et du feu, mais aussi la chaleur de l’incendie qui pénètre la peau. Véritable catalogue des sentiments humains, la musique de la jeune femme documente l’effondrement de ces ponts que l’on croyait indestructibles, tout en nous inspirant chaque fois l’élan nécessaire pour traverser la prochaine rivière.

Forte de la parution de No One Changes Overnight en 2016, l’auteure-compositrice-interprète récidive deux ans plus tard avec Bridges, second EP dont la pièce One Hundred Faces ne tarde pas à attirer l’attention des radios, se hissant notamment au sommet du palmarès de CBC Radio 3. Propulsée par White Walls, deuxième extrait dont les arrangements et mélodies n’ont rien à envier aux plus brillantes chansons dark-pop de son époque, la jeune femme se chargera, au cours des mois suivants, de premières parties d’artistes tels que Soran et Elliot Maginot.

En 2020, San James endosse pour la première fois le rôle de réalisatrice en dévoilant un premier EP éponyme en français. Un EP salué par de nombreux médias tels Le Devoir, Ici Musique, 98,5 FM ou encore les magazines Elle Québec et Clin d’Oeil.