Biographie

C’est par ennui de mettre trop de guitares et trop d’amplis dans un truck pour aller jouer trop fort quelque part que la formation Drogue apparaît. Amis de longue date, Stéphane Papillon et Jean-Sébastien Chouinard (XLarge) avaient envie de ramener le rock énergique, revendicateur et explosif dans un paysage où le style a pris une tangente un peu plus cérébrale depuis quelques années. C’est ainsi en invitant Pierre Fortin (Les Dales Hawerchuk) à se joindre à l’exaltation que le groupe décide de se parker au studio Tone Bender pour travailler sur ce qui deviendra son premier EP éponyme. Fortement inspirée des Hives, des Sonics et d’Iggy Pop avec son rock décapant, la formation sature ses guitares autant que possible avant d’envoyer quelques esquisses à Ludwig Wax (Le Nombre, Démolition) qui viendra compléter le cocktail. Le chanteur, bien connu pour ses prestations scéniques déchaînées et téméraires, collabore avec Jean-Philippe Roy (Secrétaires Volantes, Le Nombre) pour l’écriture des textes de ce premier EP sur un ton désinvolte, corrosif et dadaïste. Comme un détonateur prêt à exploser ou à partir de tout côté, Drogue c’est une force de frappe, une critique sociale, de l’entertainment pur et brut qui arrache tout. C’est un mirage, une forte hallucination, une maladie incurable. C’est le rock fort, trop fort qui fait se coucher trop tard, qui provoque des convulsions, qui s’assure qu’on ne retient pas la leçon et que ça recommencera.

Béni des Dieux en offrant plusieurs spectacles en 2021 en pleine pandémie, Drogue prend le temps de réfléchir et de discuter sur la route concernant les sonorités et les mix de ses nouvelles chansons. Si Zéro trouble conserve une identité résolument ancrée dans un rock brut et puissant, ce premier album s’ouvre ainsi à des éléments différents et voit son son évoluer. De l’aveu de la formation, cet opus qui voit le jour au crépuscule de l’été 2022 s’est construit sur la résilience et la connexion électrique entre ses membres après des kilomètres d’asphalte avalés.

Scénographie

50 spectacles (Canada) incluant :

Festival de Musique Émergente (2021)

Prix et distinctions

  • Nomination «EP Rock de l'année» pour le EP DrogueGala GAMIQ (2021)